Robert Jenkins, Cold Lake, 1957 – Photo fournie

Souvenirs de Medley est un reportage captivant qui vous invite à plonger dans la riche tapisserie de l’héritage de la Base des Forces canadiennes de Cold Lake. Du personnel militaire aux résidents civils, Souvenirs de Medley tisse une mosaïque d’expériences. Plongez dans ces récits et célébrez les 70 ans d’histoire de cette institution militaire canadienne emblématique en écoutant les récits sincères de ceux qui ont laissé leur marque sur son héritage.

« Notre famille a été transférée de North Bay à la 3e unité d’entraînement opérationnel (3 UO) de Cold Lake en mai 1955. »

Robert Jenkins est le fils du Capitaine d’aviation Henry Jenkins, qui s’est retrouvé affecté à la toute nouvelle station aérienne de l’ARC de Cold Lake au milieu des années cinquante.

« Nous avons ensuite été transférés à la base aérienne de Tyndall, en Floride, en novembre de la même année. Nous sommes retournés à Cold Lake, au Central Experimental and Proving Establishment (CEPE), où mon père était pilote de CF-100 en 1957. » 

« Nous y avons passé les quatre années suivantes. Nous passions l’été à camper au lac Marie ou dans une cabane sur la rive nord du Cold Lake. J’ai beaucoup de bons souvenirs de mon enfance sur la base. Moi-même et un ami avons accidentellement allumé un énorme feu d’herbe au nord de la piste d’atterrissage et avons été secourus par les pompiers de la base. Le commandant de la base a déclaré plus tard qu’il s’agissait du champ le plus vert du coin. »

« En camping, mon père effectuait parfois des survols à basse altitude, à 1 000 pieds, ce qui effrayait tout le monde, mais pour moi, c’était excitant. Je jouais au hockey sur glace en hiver et au baseball en été, et je chassais le canard près de Cold Lake, où se trouvent aujourd’hui des centres commerciaux et des magasins. Ma sœur aînée Gloria a épousé Gord Wusyk, le fils du maire de Cold Lake de l’époque. »

Comme beaucoup de ceux qui ont passé du temps à Cold Lake, M. Jenkins a fini par rester près de la région.

« Notre famille s’est retrouvée à la 1re Escadre Marville, en France, où mon père était pilote d’essai sur les avions F-104. Je me suis installé à Edmonton et la plupart des étés, je retourne à Cold Lake pour camper et pêcher sur le terrain de camping provincial. Chaque année où il y a un spectacle aérien, j’y retourne avec l’un de mes enfants ou de mes petits-enfants. Je ne manque jamais un spectacle aérien et j’ai hâte d’assister cette année au 70e anniversaire de la base et d’assister au spectacle aérien toujours impressionnant que la base organise. »

« Même aujourd’hui, à l’âge de 77 ans, j’éprouve un sentiment de fierté lorsque je suis à Cold Lake ou lorsque je vois ou entends un CF-18 rugir dans le ciel. Je suis fier d’avoir participé, d’une manière ou d’une autre, à la croissance de la communauté de la base. »


« Voici une photo des pilotes canadiens du CF-100 envoyés à Tyndall AFB en Floride en 1955 pour piloter le F-102 Delta Wing jet. La plupart sont retournés au CEPE de Cold Lake en 1957, y compris mon père. Mon père se trouve au dernier rang, deuxième à partir de la gauche. »

Upcoming Events

Share via
Copy link