Le père Noël secret et son lutin – Photo par l’Adjum Carter et le Capt Ezeonwueme

Alors que le mois de novembre s’achève, tous se préparent pour le dernier mois de l’année : décembre. Partout dans le monde, décembre est synonyme de festivités.

Bon nombre de personnes semblent ignorer que, outre Noël, d’autres fêtes sont riches en traditions : Kwanzaa, la Saint-Nicolas, le lendemain de Noël, le jour du Bodhi, Hanoukka et Yule, pour n’en nommer que quelques-unes. Toutefois, pour les chrétiens, en particulier les catholiques romains, le mois de décembre marque le début de l’une des plus adorables traditions en attendant la naissance de Jésus-Christ. Cette période d’attente s’appelle l’Avent.

Du point de vue étymologique, le mot « Avent » vient du latin « adventus », qui signifie « arrivée, avènement ». Normalement, lorsqu’un visiteur est attendu, il faut se préparer à recevoir cet invité. Les catholiques utilisent donc les quatre semaines de l’Avent pour se préparer à la venue de Jésus en tant que Sauveur du monde.

Cette attente se termine par la naissance de Jésus, l’une des plus grandes célébrations au monde. Outre les sanctifications personnelle et spirituelle, la période de l’Avent se caractérise par la prière, les élans de générosité et les collectes de nourriture et de fonds ou de vêtements pour des œuvres de bienfaisance dans le monde entier.

À la 4e Escadre Cold Lake, les aumôniers prennent l’initiative d’encourager la campagne pour les paniers de Noël et les arbres des anges. Il y a aussi le programme « Père Noël secret », dans le cadre duquel les militaires célibataires qui restent à l’escadre recevront des cadeaux à leur porte de la part du père Noël et de son lutin.

Le mois de décembre peut également être une période difficile pour différentes personnes et pour certains de nos membres des Forces armées canadiennes. Certains militaires peuvent être affectés à une tâche et ne pas obtenir de congé avec leur famille, tandis que d’autres peuvent encore être en déploiement loin de leur famille. C’est pourquoi il est toujours bon de prendre des nouvelles de nos collègues et de s’assurer que personne n’est laissé pour compte.

Quelles que soient vos traditions ou votre appartenance, il y a toujours quelque chose à célébrer en décembre.

Upcoming Events

Share via
Copy link