Des membres du Commandement – Forces d’opérations spéciales du Canada s’entraînent à Petawawa, en Ontario, le 16 janvier 2024 en préparation pour l’exercice Steadfast Defender 24 – Photo fournie

Les Forces armées canadiennes (FAC) participeront au plus important exercice de l’OTAN des dernières décennies. Cet exercice servira à tester les plans de dissuasion et de défense de l’OTAN visant à contrer les menaces qui pèsent sur la région euro‑atlantique.

Environ 1 000 marins, soldats, aviateurs et aviatrices et membres des forces spéciales des FAC démontreront la capacité de l’OTAN à mener des opérations défensives soutenues et multidomaines sur une période de plusieurs mois, en simulant une attaque au titre de l’article 5, perpétrée par un adversaire ayant des capacités similaires.

Cet exercice se déroulera de la fin du mois de janvier à la fin du mois de mai 2024 et sera divisé en deux parties principales. La première partie sera majoritairement axée sur l’espace maritime et portera sur la défense des eaux de l’Atlantique Nord et de l’Arctique, tandis que la deuxième partie permettra de tester la capacité de l’OTAN à déployer rapidement des renforts dans l’ensemble des domaines pour défendre l’Europe centrale et l’Europe de l’Est.

« Le déploiement de personnel et de ressources des FAC dans le territoire de l’Alliance aux côtés de l’OTAN et des forces alliées constitue un message clair et percutant de dissuasion pour les adversaires potentiels, et de réconfort pour les Alliés, » a déclaré Le général Wayne Eyre, chef d’état-major de la Défense.  « Cette manifestation collective de force et de disponibilité opérationnelle renforce notre engagement à protéger la sécurité et la stabilité de la région, en indiquant clairement que toute menace pour nos valeurs et nos intérêts communs suscitera une réponse ferme et unifiée. »

Les ressources des FAC qui participeront à l’exercice comprennent notamment le NCSM Charlottetown, frégate canadienne de patrouille, avec son hélicoptère CH-148 Cyclone embarqué, ainsi que le groupement tactique de la présence avancée renforcée dirigé par le Canada en Lettonie, qui comprend pour la première fois un escadron de chars de combat principaux canadiens Leopard 2.

Cet exercice constituera également une étape importante pour la future brigade multinationale des Forces terrestres avancées de l’Armée canadienne en Lettonie, puisque pendant la deuxième partie de l’exercice, la future équipe de commandement s’intégrera à son commandement supérieur de l’OTAN pour participer à la planification et à l’exécution des opérations de combat défensives.

L’OTAN est une pierre angulaire de la politique de défense du Canada, et le Canada contribue au renforcement des mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en Europe depuis l’invasion de la Crimée en 2014. Cet exercice constituera une occasion précieuse de renforcer la capacité des FAC à planifier, à intégrer et à maintenir en puissance des opérations au sein de la structure de commandement et de contrôle de l’OTAN.

Upcoming Events

Share via
Copy link