The Courier

Over 400 Canadians die in preventable water-related incidents annually. Even one drowning is one too many.

Chaque année, plus de 400 Canadiens se noient lors d’incidents évitables reliés à l’eau. Même une seule noyade en est une de trop.

 

Despite a downward trend, drowning is still the third leading cause of death in Canada. Drowning is preventable! Join Lifesaving Society Canada and PSP in bringing awareness to the drowning problem during national drowning prevention week from July 18–24, 2021.

Shallow Water Blackout (swb) is responsible for up to 20% of all drownings. As well it is thought that nearly all drowning or near drowning by advanced or elite swimmers is the result of SWB.

Described for a number of years by the US Naval Center and the training of Navy Seals and Divers, SWB is now coming to the forefront for prevention by a number of groups including Swimming Canada, the Red Cross as well as a number of European and Australian Swimming Associations.

Shallow Water Blackout is an underwater “faint” due to a lack of oxygen to the brain brought on by holding your breath for long periods of time. Without immediate rescue, any swimmer quickly drowns.

Although underwater breath holding has often been viewed in the past as a low-risk childhood activity, the dangers of SWB are becoming more widely recognized more specifically in environment where achievement and pushing boundaries is part of the culture.

“In most near drownings it is estimated that the critical time for a successful rescue or resuscitation occurs within 6 to 8 minutes from the beginning of the event,” says Abby Refausse, PSP Aquatics Coordinator. “With SWB the critical time period for a successful resuscitation appears to be much shorter.  A number of case reports of witnessed SWB indicate that a successful resuscitation needs to begin within 2 minute of the event occurring.”

In 2019 PSP updated the aquatics policy stipulating that the practice of hyperventilating and repetitive breath holding shall not be permitted in CAF swimming pools during recreation, military fitness and sport activities.

Aquatic staff will be trained over the summer 2021 to implement the policy and raise awareness on SWB risks.

During the week of July 18–24, 2021 PSP will be educating and promoting safety awareness in, on and around the water.

 

Semaine nationale de prévention de la noyade – 18 au 24 juillet 2021

Malgré une tendance à la baisse, la noyade demeure la troisième cause de décès au Canada.  La noyade est évitable! Joignez-vous à la Société de sauvetage Canada et PSP pour sensibiliser les Canadiens à la problématique de la noyade pendant la Semaine nationale de prévention de la noyade qui se tiendra du 18 au 24 juillet 2021.

Evanouissement en eau peu profonde (ÉEPP) est responsable de jusqu’à 20% de toutes les noyades. Aussi, on pense que presque toutes les noyades et les quasi-noyades par les nageurs avancés ou élites sont le résultat de l’ÉEPP.

Décrit depuis plusieurs années par la US Naval center and the training of Navy Seals and Divers, l’ÉEPP est maintenant mis à l’avant-scène pour la prévention par plusieurs groupes incluant Natation Canada, la Croix-Rouge et plusieurs associations de natation européennes et australienne.

Le ”black-out” en eau peu profonde est un évanouissementsous-marin dû à un manque d’oxygène au cerveau provoqué par la rétention de la respiration pendant de longues périodes. Sans secours immédiat, le nageur se noie rapidement.

Bien que la rétention de la respiration sous l’eau ait souvent été considérée dans le passé comme une activité enfantine  à faible risque, les dangers du SWB sont de plus en plus reconnus, plus particulièrement dans les environnements où l’accomplissement et le dépassement des limites font partie de la culture.

« Dans la majorité des cas de quasi-noyade, on évalue que le moment critique pour un sauvetage ou une ressuscitation réussis se produit dans les 6 à 8 minutes à partir du début de l’événement, » dit Geneviève Perreault, Coordonnatrice des programmes aquatique. « Avec l’ÉEPP la période de temps critique pour une ressuscitation réussie semble être plus courte. Plusieurs rapports de cas de l’ÉEPP indiquent que la ressuscitation réussie doit commencer dans les 2 minutes après le début de l’événement. »

En 2019, les PSP ont mis à jour la politique aquatique stipulant que la pratique de l’hyperventilation et de la rétention répétitive de la respiration ne sera pas autorisée dans les piscines des FAC pendant les activités récréatives, de conditionnement physique militaire et sportives.

Le personnel aquatique sera formé au cours de l’été 2021 pour mettre en œuvre la politique et sensibiliser aux risques de l’ÉEPP.

Durant la semaine du 18 au 24 juillet 2021, PSP éduquera et fera la promotion de la sensibilisation à la sécurité dans l’eau, sur l’eau et près de l’eau.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap