The Courier

November 22, 2021 – Ottawa

The Department of National Defence and the Canadian Armed Forces have confirmed the identification of a previously unknown grave as being that of Corporal George Herbert Ledingham, a Canadian soldier of the First World War. He was originally partially identified as an unknown corporal with the 43rd Battalion when he was buried in Canada Cemetery, Tilloy-lez-Cambrai, France.

George Herbert Ledingham was born on February 17, 1887, to Alexander Ledingham and Barbara Elizabeth Ledingham (née Paulin), in Aberdeen, Scotland. He worked as a teamster before enlisting on November 15, 1915, in Winnipeg, where he joined the 179th Battalion. One of his brothers, William Alexander Ledingham, also joined the Canadian Expeditionary Force – specifically, the 17th Battery, Canadian Field Artillery – and survived the war.

Private Ledingham’s unit sailed from Halifax on October 3, 1916. Shortly after his unit arrived in England, the 179th Battalion was absorbed into the 17th Reserve Battalion, which provided reinforcements for the front. As a result of the losses suffered in the preceding weeks, on November 13, 1916, Private Ledingham was posted to the 43rd Canadian Infantry Battalion (Cameron Highlanders of Canada), Canadian Expeditionary Force, in France and served with them until his death. In October 1917 Private Ledingham was awarded the good conduct badge; he was promoted to the rank of lance corporal and then corporal in September of the following year. Corporal Ledingham died on October 1, 1918, during the second phase of operations to secure the bridgeheads at Ramillies and Aire as part of the intense fight to take Cambrai, a major enemy transportation hub in northern France. He was 31 years old.

The Canadian Armed Forces has notified the family of Corporal Ledingham’s identification and is providing them with ongoing support. A headstone rededication ceremony will take place at the earliest opportunity at the Commonwealth War Graves Commission Canada Cemetery in Tilloy-lez-Cambrai, France.

The Canadian Armed Forces Casualty Identification Program, within the Directorate of History and Heritage, identifies unknown Canadian service members when their remains are recovered. The program also identifies service members previously buried as unknown soldiers when there is sufficient evidence to confirm the identification.

“While the reality of the fighting on the Western Front left thousands of young men in unmarked graves, it’s important – even all these years later – that we not forget that each of them was a person with a name and a story when they died. Days like today remind us of that, and I’m glad that we’re now able to provide Corporal Ledingham with the recognition that he and all of his comrades deserved.”

The Honourable Lawrence MacAulay, Minister of Veterans Affairs and Associate Minister of National Defence

Quick Facts

  • George Herbert Ledingham is commemorated on the Canadian National Vimy Memorial, erected in memory of Canadian soldiers killed in France during the First World War who have no known grave.
  • In May 2019, the Directorate of History and Heritage received a report from the Commonwealth War Graves Commission detailing the potential identification of Grave 32, Row C, Plot 2 in the Canada Cemetery, Tilloy-lez-Cambrai, France. Independent researchers had raised the possibility that this grave was that of Corporal George Herbert Ledingham.
  • Following extensive archival research by the Commonwealth War Graves Commission and the Directorate of History and Heritage, the identification was confirmed in November 2019 by the Casualty Identification Review Board, which includes representatives from the Canadian Forces Forensic Odontology Response Team and the Canadian Museum of History.
  • The Commonwealth War Graves Commission commemorates the 1.7 million Commonwealth servicemen and women who died during the two world wars. Using an extensive archive, the Commission works with their partners to recover, investigate, and identify those with no known grave to give them the dignity of burial and the commemoration they deserve.

 

Un soldat canadien de la Première Guerre mondiale est identifié

Le 22 novembre 2021 – Ottawa – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes ont confirmé l’identification d’une sépulture auparavant inconnue comme étant celle du caporal George Herbert Ledingham, un soldat canadien ayant servi durant la Première Guerre mondiale. Il était auparavant partiellement identifié comme caporal inconnu du 43e Bataillon et inhumé dans un cimetière canadien à Tilloy-lez-Cambrai, en France.

George Herbert Ledingham est né le 17 février 1887 à Aberdeen, en Écosse, et était le fils d’Alexander Ledingham et de Barbara Elizabeth Ledingham (née Paulin). Il a travaillé comme conducteur d’attelage avant de s’enrôler le 15 novembre 1915 à Winnipeg, où il a d’abord fait partie du 179e Bataillon. Un de ses frères, William Alexander Ledingham, a aussi rejoint le Corps expéditionnaire canadien, plus précisément, la 17e Batterie de l’Artillerie de campagne canadienne, et a survécu à la guerre.

L’unité du soldat Ledingham a quitté le port d’Halifax le 3 octobre 1916. Peu après son arrivée en Angleterre, le 179e bataillon de réserve fut absorbé par le 17e Bataillon de réserve, qui fournissait des renforts au front. Puis, en raison des pertes subies au cours des semaines précédentes, le soldat Ledingham a été affecté le 13 novembre 1916 au 43e Bataillon d’infanterie canadien (Cameron Highlanders of Canada), Corps expéditionnaire canadien, en France, avec lequel il a servi jusqu’à sa mort. En octobre 1917, le soldat Ledingham a reçu l’insigne de bonne conduite et, en septembre de l’année suivante, il fut promu caporal suppléant, puis caporal. Le caporal Ledingham est mort le 1er octobre 1918, durant la deuxième phase des opérations visant à prendre le contrôle des têtes de pont de Ramillies et d’Aire lors d’un combat intense pour prendre Cambrai, qui était alors une importante plaque tournante de transport ennemie dans le nord de la France. Il était âgé de 31 ans.

Les Forces armées canadiennes ont avisé la famille du caporal Ledingham de son identification et lui assurent un soutien continu. Une cérémonie de reconsécration de la pierre tombale aura lieu à la première occasion au cimetière canadien de Tilloy-lez-Cambrai de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth, en France.

Le Programme d’identification des pertes militaires des Forces armées canadiennes, qui relève de la Direction – Histoire et patrimoine, a pour mandat d’identifier les militaires canadiens inconnus dont les restes sont découverts. Les responsables de ce programme œuvrent également à reconnaître les militaires inhumés au préalable comme soldats inconnus lorsqu’il existe suffisamment de preuves pour confirmer leur identité.

« Bien que la réalité des combats sur le front occidental ait laissé des milliers de jeunes hommes dans des tombes non marquées, il est important – même après toutes ces années – que nous n’oubliions pas qu’au moment de leur mort, chacun d’entre eux était une personne avec un nom et une histoire. Des journées comme aujourd’hui nous le rappellent, et je suis heureux que nous puissions maintenant accorder au caporal Ledingham la reconnaissance que lui et tous ses compagnons d’armes méritaient. »

L’honorable Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale

En bref

  • Le nom de George Herbert Ledingham est gravé sur le Mémorial national du Canada à Vimy, érigé à la mémoire des soldats canadiens morts en France durant la Première Guerre mondiale qui n’ont pas de sépulture connue.
  • En mai 2019, la Direction – Histoire et patrimoine reçoit un rapport de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth détaillant l’identification potentielle de la tombe 32, rangée C, lot 2 du cimetière canadien de Tilloy-lez-Cambrai, en France. Des chercheurs indépendants soulèvent la possibilité que cette tombe soit celle du caporal George Herbert Ledingham.
  • À la suite de recherches approfondies dans les archives menées par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth et par la Direction – Histoire et patrimoine, l’identité du militaire est confirmée en novembre 2019 par le comité d’examen du Programme d’identification des pertes militaires, qui comprend notamment des représentants de l’Équipe d’intervention en odontologie médico-légale des Forces canadiennes et du Musée canadien de l’histoire.
  • La Commission des sépultures de guerre du Commonwealth honore la mémoire des 1,7 million de militaires du Commonwealth qui sont morts au cours des deux guerres mondiales. Elle utilise de vastes archives et collabore avec ses partenaires pour retrouver, identifier et récupérer ceux qui n’ont pas de sépulture connue afin de leur donner un enterrement digne et les honneurs qu’ils méritent.
Share via
Copy link
Powered by Social Snap